Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Carton à desseins
  • : Petites notes sur des albums de l'édition jeunesse - de l'espèce qui clignotent par tous les temps et illuminent l'écume des jours. Ici : pour vous. A bord du Batalbum ensuite, pour les enfants.
  • Contact

Recherche

9 novembre 2010 2 09 /11 /novembre /2010 11:10

Créateur de jouets, de petits meubles et de livres pour enfants, André Hellé (1871-1945) n’a jamais grandi. Quand il écrit son autobiographie à la fin de sa vie, il s’arrête à ses 12 ans : Souvenirs d’un petit garçon 1871-1883. La seule photo connue de lui révèle un homme sensible qui a gardé de l’enfance l’étonnement et la gravité. Heureux hasard du calendrier, 2011 fêtera le centenaire de la parution de ses Drôles de bêtes en même temps que celle d’un certain Peter Pan

 

Il a participé en 1893, sous son vrai nom (André Laclôtre), à la dernière exposition des Arts Incohérents de Jules Lévy.

La première datait de l’époque où le fameux Club des Hydropathes avait éclaté en Fumistes, Hirsutes et autres Zutistes qui se retrouveraient bientôt au Chat Noir. On peut penser que le jeune André Hellé, auteur de dessins humoristiques et satiriques jusqu’en 1914, a fréquenté le cabaret montmartrois et son prodigieux théâtre d’ombres où Caran d’Ache et Robida, entre autres, réalisèrent quelques chefs-d’oeuvre avant que l'aventure ne tourne court en 1896.

 

Dès 1895, le jeune dessinateur signe de son pseudonyme : André Hellé, probablement imaginé à partir de ses initiales (Laclôtre André). La longue liste des périodiques où il a publié, ainsi que sa bibliographie, sont sur le site de l’Association des amis d’André Hellé.

Créée l’an dernier à l’initiative de Béatrice Michielsen, Jean-Hugues Malineau et Jacques Desse, cette association fédère tout ce qu’il est possible de savoir et découvrir sur cet artiste novateur mais trop méconnu et discret ; l’association a élu domicile Chez les libraires associés, une « île au trésor » cachée du côté de Barbès, au 3 rue Pierre l’Ermite.

 

Le thème de l’Arche de Noé apparaît en 1904, dans un numéro de La joie des enfants. Ce sera en 1911 un vrai jouet, en bois découpé et peint, aux formes géométriques épurées. En 1911 également, paraît chez Tolmer la première version de l’ouvrage, intitulée Drôles de bêtes. Tolmer le réimprime (sans doute l’année suivante) sous le titre Grosses bêtes et petites bêtes, avec une autre illustration de couverture. En 1925, Garnier publiera à son tour L’Arche de Noé. C’est cette version que Circonflexe a rééditée en 1991 et réimprimée en 1999 puis 2009. Les enfants peuvent actuellement la découvrir sur le site du Batalbum.

 

Maintenant que l’Association des amis d’André Hellé l’a annoncé (en même temps que les expositions prévues en 2011 au Centre de l’illustration de Moulins et au Musée du Jouet de Poissy), ce n’est plus un secret : les éditions MeMo rééditeront au printemps prochain, à l’identique, la première version du livre.

 

Ce sera à deux titres un bel événement : on peut s’attendre à un ouvrage de grande qualité, qui permettra par ailleurs de comparer la façon dont l’artiste a changé de manière d’un livre à l’autre. Car les deux versions (et trois couvertures) diffèrent nettement.

Dans la 1ère version, il y a plus de rondeur, le trait est stylisé, souple et presque japonisant (voir la grenouille par exemple). Les petites scènes accompagnant le texte montrent des personnages et des animaux jouets, avec leurs formes comme découpées dans le bois et leur socle pour tenir debout. Cet effet – quel dommage ! - disparaît en grande partie dans le livre de 1925. Certains animaux, superbes, de la 1ère version (marabout, oiseau des îles, mouton) n’ont pas été repris dans la 2nde qui propose en revanche de nouvelles bêtes (pingouin, zèbre, perroquet, loup, cheval, baleine). A noter aussi, dans la version initiale, le monogramme de l’artiste (qui n’est pas sans évoquer nos smileys actuels ! comme l’a noté un proche de Béatrice Michielsen).

 

Petites bêtes et grosses bêtes ayant été numérisé par la Library of Congress, on peut déjà s’amuser au jeu de la comparaison (à reprendre, livres en main, au printemps prochain !). Que préférez-vous ? Personnellement, je trouve le petit âne de 1925 plus émouvant que celui de 1911, et plus amusants le chameau et le lion de Garnier/Circonflexe. Les ours et les crocodiles, si différents, sont à égalité. La girafe de 1911 est plus originale, l'oie incomparable, la vache une pure merveille ! A vous de jouer…

 

helblog_ane.jpg

 

hel1_singe1.jpg

 

hel_singe2.jpg

 

hel_chameau2.jpg

 

 helblog_gir2.jpg

 

hel1_oie1.jpg

 

hel1_vache1.jpg

 

hel1_vache2_1.jpg

 

Toutes les images anciennes (fond brun rose) proviennent du site de la Library of Congress et sont tirées de Grosses bêtes et petites bêtes.

Les autres sont tirées de L'Arche de Noé, album de 1925 réédité par Circonflexe.


hel_couv2.jpg


L’Arche de Noé

Par André Hellé

© Circonflexe, 1991, réimpression 2009

 

A découvrir sur le Batalbum.

 

Pour en savoir plus :

Site de l’Association et Ma galerie à Paris : photos de l’exposition qui a été consacrée à l’artiste Chez les libraires associés.

Ricochet : article de Jacques Desse + photo d’André Hellé.

Ribambelles et Ribambins : on y voit la belle page (à agrandir) du Catalogue de Noël du Printemps (1914) où figurent l’Arche de bois et tous les animaux qui l’accompagnent.


  

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

ribeiro 28/09/2011 18:16


la sortie officielle de Drôles de bêtes aux Éditions MeMo est prévue le 3 novembre 2011.
un ouvrage qui charmera les nostalgiques et les curieux


Sophie 28/09/2011 18:50



Merci pour l'info !



ribambins 09/11/2010 13:30


Merci pour ce clin d'oeil et cette très intéressante comparaison. Je vous rejoins pour le petit âne et dans l'ensemble je préfère les versions très stylisées, peu détaillées.


Sophie 09/11/2010 14:28



Merci à la famille d'écureuils qui a joué la première ! Quel dommage que André Hellé n'ait pas dessiné un petit écureuil malicieux, un hérisson rêveur... et un chat - où est le chat ? - un beau
chat mystérieux, ayant le même regard que lui.