Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Carton à desseins
  • : Petites notes sur des albums de l'édition jeunesse - de l'espèce qui clignotent par tous les temps et illuminent l'écume des jours. Ici : pour vous. A bord du Batalbum ensuite, pour les enfants.
  • Contact

Recherche

11 novembre 2013 1 11 /11 /novembre /2013 17:21

Les malcoiffés en ont fait de belles à nouveau, du 26 septembre au 6 octobre 2013, en la ville de Moulins.

 

Le menu était aussi exceptionnel que la première fois, et la couleur du ciel presque autant : ateliers, rencontres avec des illustrateurs, expositions parsemées comme autant de cailloux-pépites dans la ville, lectures, spectacles, projections de films...

 

Je suis venue le vendredi (journée "pro") par le train quittant la gare parisienne de Bercy à l'heure où les garçons de café sortaient les tables sur les trottoirs encore plongés dans la nuit. Comme en 2011, j'ai dû malheureusement rentrer le soir même, manquant le concert donné par  Les Bratsch au Théâtre de Moulins. Mais comblée quant au reste...

 

Le thème du festival était le cirque, les illustrateurs invités aussi remarquables et divers qu'à la première biennale.

 

mij1a

 

 

Chez les malcoiffés, on a le sens de la fête comme en famille, comme entre amis : chaleur et simplicité. Cela donne un ton, une atmosphère auxquels les artistes sont forcément sensibles. Alors chacun, venant avec tout son talent en bandoulière, peut être lui-même, avec naturel et sincérité. Vous l'avez compris, l'intérêt et la profondeur des propos échangés - sous la houlette de Lucie Cauwe et Anne-Laure Cognet - n'ont jamais entamé la bonne humeur qui courait de l'un à l'autre. Je laisse à l'irrésistible Albertine le soin de l'illustrer - voici à quoi ils ressemblaient tous :


 

albertine_oiseaux1a-copie-1.jpg

 

Les oiseaux - Germain Zullo & Albertine

éditions La Joie de lire

Prix Sorcières 2011

Best Illustrated children's book Award 2012, New York

 

 

Ne pouvant tout vous raconter, j'aimerais saluer spécialement deux malcoiffés qui ont posé leurs propres pinceaux pour prendre à bras-le-corps la scénographie vraiment remarquable des huit expositions :

Michel Boucher, assisté de Philippe Davaine

(la 9ème expo étant celle de Roberto Innocenti au magique  MIJ - à ne pas manquer, j'en parlerai prochainement) :

 

Albertine, à la Galerie des Bourbons, sur carton ondulé simple et nu. Une pure merveille (l'odeur, assez déplaisante, disparaissait en quelques minutes sous l'enchantement).


 

expo_albertine2a-copie-1.jpg

 

 

Les images multiples de la petite écuyère d' Elzbieta tapissant les murs du Goût des Autres dans une ambiance entre café hors-du-temps et cantine-salon où l'on sent le désir de juste s'asseoir pour... songer ? causer ?

 

elzbieta_ecuyere.jpg

 

 

Les animaux et les personnages déchirés de  Sara, si attachants dans leur gravité, jouaient dans l'ombre de la cathédrale avec les lumières des vitraux.


 

ima_sara1-copie-1.jpg

 

expo_sara2a.jpg

 

 

Il fallait bien le salon d'honneur de l'Hôtel de Ville pour Kvĕta Pacovská, où de sobres panneaux sous les lambris mettaient en valeur ses jeux de formes et de couleurs.

 

expo_kveta1.jpg


expo_kveta2.jpg

 

 

 

 

(suite dans article 2, pour cause de contraintes techniques)

Partager cet article

Repost 0
Published by Sophie - dans Expos et Salons
commenter cet article

commentaires