Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Carton à desseins
  • : Petites notes sur des albums de l'édition jeunesse - de l'espèce qui clignotent par tous les temps et illuminent l'écume des jours. Ici : pour vous. A bord du Batalbum ensuite, pour les enfants.
  • Contact

Recherche

25 janvier 2010 1 25 /01 /janvier /2010 13:05

Il serait temps d’en parler, un mois après Noël ! L’album est en bonus depuis des semaines sur le Batalbum.

Pour ceux à qui il aurait échappé, je signale donc ce très beau conte librement inspiré du récit de Charles Dickens A Christmas Carol.

Le vieil Ebenezer Scrooge de Dickens est ici un jeune orphelin solitaire et ombrageux dans son beau manoir : Boustru, qui déteste Noël et que Stéphane Poulin a représenté sous les traits d’un cochon, boudeur à la première page, épanoui et souriant à la dernière.

Entre-temps, une souris lui a rendu visite aux premiers coups de minuit, l’entraînant dans la plus étrange aventure hors du temps : réduit à la taille d’un souriceau, il l’a suivie pour découvrir, par un trou pas plus grand qu’eux, la magie de Noël. Les Noëls passés d’abord, où il se voit successivement joyeux avec ses parents et si triste après leur mort. Pour le Noël présent, Boustru voit la bande des « enfants abandonnés » respirant la joie de vivre dans leur misérable cabane. Les Noëls futurs seront moins heureux : il se voit seul dans sa chambre, grand jeune homme occupé à compter et recompter ses vieux jouets tandis que Loupiotte grelotte de fièvre au milieu de ses compagnons, dans la pauvre cabane.

Choc salutaire ! Boustru ne veut pas que l’avenir soit ainsi. Alors que les derniers coups de minuit sonnent, l’enfant maussade court au dehors chercher les « enfants abandonnés » qu’il veut inviter à festoyer. Cette nuit de Noël, si mal commencée, sera heureuse grâce à ses nouveaux amis.


dickens_blog2-copie-1.jpg

 

Stéphane Poulin avait déjà donné un magnifique Bestiaire peint à l’huile en 2003 (Les 400 coups éditions). Le beau texte de Lucie Papineau l’a inspiré dans la même veine : tous les personnages sont des animaux joliment caractérisés.

Le grain de ses toiles est visible. A la boutique du début, vue en contre-plongée, enfouie sous une neige verte, fait écho plus loin un merveilleux paysage hivernal inspiré de Brueghel (Les chasseurs dans la neige).

Du très bel art pour une histoire qui ne peut laisser insensible.


dickens_blog1-copie-1.jpg

 

Un chant de Noël

Texte : Lucie Papineau

(d’après le récit de Charles Dickens)

Illustrations : Stéphane Poulin

© Les éditions Héritage inc. 2004

Dominique et compagnie (Québec)

 

dickens_blog3-copie-1.jpg


Le récit de Dickens a souvent inspiré le 7ème art.

Dernière adaptation : Le drôle de Noël de Scrooge, réalisé par Robert Zemeckis et sorti fin 2009.

Pour en savoir plus sur toutes ces adaptations :

lire l’article de Nicolas Schiavi.

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

ToutiWeb 29/07/2011 21:04


C'est superbe ! franchement merci de m'avoir fait découvrir cet excellent travail, ces magnifiques illustrations !

BRAVO !


Sophie 29/07/2011 22:41



Votre enthousiasme me fait plaisir, merci à vous ! Oui, c'est un livre magnifique. Bel été !