Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Carton à desseins
  • : Petites notes sur des albums de l'édition jeunesse - de l'espèce qui clignotent par tous les temps et illuminent l'écume des jours. Ici : pour vous. A bord du Batalbum ensuite, pour les enfants.
  • Contact

Recherche

30 avril 2010 5 30 /04 /avril /2010 11:39

 

Drôle de Kâ ! et Je suis là, Maman ! sont à n’en pas douter le fruit d’une rencontre entre une artiste – Marie Legrand - et une éditrice – Claude Dagail - qui sait aussi prendre la plume. On sent dans ces deux albums une entente, un accord, une belle résonance entre le texte et l’image.

 

Drôle de Kâ raconte l’histoire simple d’un bonhomme solitaire, plutôt perdu dans la grande ville, avec pour seul compagnon un chien au nom banal comme son maître : Pilou. Un jour pourtant, il recueille sur la chaussée un oiseau blessé. Grâce à l’oiseau, sa vie change peu à peu, les chants et les couleurs illuminent sa maison. « Ça peut être beau la vie ! » Il l’avait oublié, il n’est plus le même. Dans la ville grise, avec Pilou, il se laisse emporter sur les ailes de l’oiseau libre.


legrand1a.jpg


legrand1b.jpg


Je suis là, Maman ! aborde avec la plus grande finesse un sujet difficile et tabou : l’alcoolisme, celui de la mère qui plus est. Vraie maladie, vrai problème social dont l’enfant pâtit en silence. Ici, lassé des disputes, le père a quitté la maison. Tout devenant trop lourd pour elle, la mère se met à boire. Son enfant la voit partir loin, très loin elle aussi, dans les brumes du triste alcool. Lui s’éloigne à son tour : il n’a plus de copains à l’école, le problème de sa mère pèse sur sa vie. L’espoir est à portée de main pourtant, à portée de cœur. Avec tendresse, l’enfant oblige sa mère à le regarder, à se souvenir qu’il est là. Avec l’aide des « zanonymes » et à force de patience, de volonté, d’amour, le bonheur pourrait revenir.

 

legrand2a.jpg


legrand2b.jpg


Marie Legrand s’est emparée de ces deux textes avec une puissance inouïe. Il y a dans son art autant de profondeur que de vibrante sincérité. On sent qu’elle s’en est donnée à cœur joie, même dans les pages les plus sombres. La technique qu’elle affectionne sert magnifiquement les deux histoires : elle étale du ciment sur des fonds de bois, de carton, ou sur toile, qu’elle gratte, grave, brosse, avant d’y peindre à l’acrylique avec la maîtrise d’une grande artiste. Cela tient de la fresque et de l’art pariétal, avec une palette de couleurs étourdissante.

 

A découvrir absolument dans la Galerie à bord du Batalbum.


Claude Dagail avait raconté au Salon de Montreuil le projet européen auquel elle participe avec les éditions espagnoles OQO : Les Contes du Chemin.

Pour en savoir plus, un petit détour s’impose par le site de La Compagnie Créative.

 

legrand1c.jpg


Drôle de Kâ !

Texte : Claude Dagail

Illustrations : Marie Legrand

© 2005, La Compagnie Créative

 

legrand2c.jpg


Je suis là, Maman !

Texte : Claude Dagail

Illustrations : Marie Legrand

© 2009, La Compagnie Créative

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires